programmation

savoir faire l’âne pour avoir du son

LE SACRE DU TYMPAN

 

Voyage onirique où chaque note a un sens, où chaque instrumentiste est une couleur à la palette, Le Sacre du Tympan, c’est cet orchestre fou aux créations originales.
Fred Pallem y agit comme une sorte de démiurge qui, de la première à la dernière note, édifie ses propres mythologies et nous embarque, nous auditeurs ulysséens, pris dans les remous épiques d’un voyage sonore.
Série de pièces aux accents épiques, maniant avec brio les effets dramatiques et les atmosphères équivoques où on se plaît à croiser les influences de François de Roubaix, d’Ennio Morricone, de Bernard Hermann, du Miles électrique, de Lalo Schifrin et tant d’autres.
Alors prépare toi, avec Le Sacre du Tympan, la Ferme Électrique va faire de toi le héros d’une fantastique traversée musical !

Le Sacre du Tympan, vingt printemps et toujours aussi fringant (Télérama)

Depuis 1998, Fred Pallem dirige avec talent Le Sacre du Tympan, big band tourné vers l’avenir. Alors que paraît l’excellent album “L’Odyssée”, le chef d’orchestre atypique revient sur le parcours de ce grand ensemble de jazz pas comme les autres.
Ils sont rares, les grands ensembles qui peuvent se vanter de passer les décennies…

 

Fred Pallem et Le Sacre du Tympan « L’Odyssée » (fip)

FIP présente l’Odyssée, le nouvel album du Sacre du Tympan.
Depuis 20 ans, Le Sacre mêle sans gêne musique populaire et musique savante. Ils ne respectent rien à moins qu’ils respectent tout. Ils ont tordu la folk intimiste de Neil Young, transfiguré la soul Blaxploitation, transcendé l’œuvre électro-pop de François de Roubaix et réinventé les B.O. des génériques de dessins animés cultes…

 

L’Odyssée (etat-critique.com)

Le disque jazz de l’année! Mais en réalité ce n’est pas vraiment un disque de jazz. Juste une oeuvre de mordu mystique que l’on doit absolument encourager.
Car, dans le genre, il est un maître. On ne compte plus les artistes qui regardent dans le rétroviseur pour remettre au gout du jour des sons disparus. Cela pourrait presque définir la French touch de Air ou Daft Punk. Néanmoins, Fred Pallem fut un pionnier.
C’est sa démarche depuis les débuts…