programmation

savoir faire l’âne pour avoir du son

LE RÉVEIL DES TROPIQUES

 

Réunissant des membres de Oiseaux-Tempête, Casse Gueule, Eddie 135, et d’autres encore… Le Réveil des Tropiques c’est à lui seul une tripotée de musiciens ayant contribué à la vitalité de la Ferme Electrique !
Après bientôt 10 ans d’existence, deux albums studio et une série de captations en concert, l’exploration des mondes psychédéliques par Le Réveil Des Tropiques prend cette fois la forme d’un disque hybride où se mêlent enregistrements de différentes époques et de différents contextes : scènes, studios, usine désaffectée ou même pleine nature.
Imaginé comme une expérience de vies multiples, l’agencement de ces éléments par superpositions ou contrastes fait écho aux différents vécus de l’âme ainsi qu’aux rencontres que chacun fait (ou re-fait) lors de son passage sur Terre et qui ne paraissent pas uniquement dues au hasard…
Encore grisés par leur performance fracassante lors de notre 4ème édition, le Réveil des Tropiques revient cette année à la Ferme Électrique en grand représentant de l’impro bruiteuse.
Vous vous en doutez… On a plus que hâte !

Plus fort que la coke et le café, le « Big Bang » du Réveil des Tropiques (Gonzaï)

Dans la jungle des sorties printanières, certaines parviennent à s’extirper de le massage avec des guitares coupe-coupe. C’est le cas du Réveil des Tropiques avec un deuxième album tellement drogué qu’il est inutile de se piquer l’avant-bras ; la dose est délivrée en seulement 4 morceaux.
Il est impossible de savoir si, avant de rejoindre les étoiles, Stephen Hawking aura eu le temps d’écouter le deuxième album du super groupe du Réveil des Tropiques – le premier depuis six longues années…

 

Le Réveil Des Tropiques et son cinéma de genre sonique (Le Drone)

Nos confrères de Noisey soulevaient récemment le problème (éternel ?) du cinéma de genre français et de ses musiques. Pour quelques belles exhumations d’un passé méconnu voire oublié, les réussites contemporaines se comptent sur les doigts d’un sabreur manchot. Face à ce vide intersidéral, il existe pourtant une alternative : tous ces groupes épris de genres qui inventent des bandes-son imaginaires, sans rien pour les guider que leurs propres images mentales, offrant à nos oreilles des voyages en terres SF, western, gore, péplum ou thriller…

 

Le son propre et envoûtant du Réveil des Tropiques (Magic)

Collectif parisien aux ambitions larges, le Réveil des Tropiques fait de l’improvisation des merveilles de morceaux tendus et envoûtants dans l’album Big Bang.
Il y a certes deux membres des excellents Oiseaux-Tempête dans le supergroupe (Frédéric D. Oberland et Stéphagne Pigneul) Le Réveil des Tropiques, mais cette fois, pas d’aventures musicales au delà des mers…