programmation

savoir faire l’âne pour avoir du son

ENOB

 

Le petit blondinet trop sympa qui a toujours la banane et qui fait le son de l’étable, ça vous dit tou.te.s quelque chose nan ? Mais oui, c’est Arthur ! Avec ses acolytes, Yakoo le bassiste hurleur, Nico déjà passé sur les scènes de la ferme avec Miss Dalloway et Do The Dirt, et Coco derrière les fûts, ENOB est un des groupes originels de la Ferme de la Justice. On les retrouve pour cette date anniversaire, toujours enclins à poursuivre leur quête de l’absolu.
Au fil des années, ENOB se retrouve face à son ombre, en ressort sa face la plus sombre. Depuis 2017, redevenu un quatuor, ENOB continue sa route pour rencontrer la matière, le temps d’une vie.

ENOB – La Fosse aux Débiles (Des cendres à la cave)

« Spacey/shoegazery guitars + Industrial tinged textures + Noise something » préviennent-ils et on ne saurait mieux dire. La Fosse Aux Débiles, petit dernier d’ENOB, mélange effectivement un peu tout ça et à mon avis bien plus encore. Les guitares feedbackent, balbutient et tintinnabulent, montrent les crocs, fracassent les aigus et tracent un itinéraire toujours surprenant. La basse malaxe ses ondes moribondes tout en-dessous et tapissent les tréfonds, apportant un côté froid qui s’oppose aux gerbes de chaleur que projettent les deux premières…

 

ENOB, Interview énobienne (W-Fenec)

Ça pourrait être l’acronyme de n’importe quoi, celui d’une émission de télé qu’on affuble souvent de son #hashtag pour que les téléspectateurs réagissent en direct sur les réseaux sociaux, ça pourrait être aussi tout simplement l’anagramme de « Bone », l' »os » en anglais, un mot apprécié et pas mal considéré dans la majeure partie des musiques du diable. On ne saura rien de tout ça, l’important c’est que peu importe sa signification, le nom d’un groupe soit facile à prononcer. Et ENOB est parfait dans ce cas de figure, ça rime même avec « zob » en plus…