programmation

savoir faire l’âne pour avoir du son

CASSE GUEULE

 

Vous avez sûrement déjà croisé ce grand roux qui saute partout à la Ferme Electrique ! Bien sûr, c’est Matthieu, tantôt coursier capable de récupérer nos artistes perdus entre deux gares, tantôt tavernier, tantôt technicien ; et puis il y a Jonn aussi ! Réalisateur des teasers fous de la Ferme Electrique et capable des interviews les plus profondes et décalées à la fois. Pour terminer n’oublions pas Pierre le dentiste, également grand habitué de la Ferme depuis 2012, date de leur premier passage à Tournan-en-Brie. Une longue histoire de connivence et d’amitié nous ramène CasseGueule à la Ferme et ce n’est pas pour nous déplaire !
Populaire autant qu’expérimental, CasseGueule allie une fascination morbide pour le succès à un usage pervers de la technologie, représentant ce que deux gars derrière une pile de synthétiseurs flanqués d’un chanteur de 1m90 peuvent avoir de mieux à offrir à une France quelquefois dépassée par les événements. Les synthétiseurs, le puissant matériel en formica et la poudre parlent : après “Dictature et Mendicité” et sa dizaine de chansons populaires en 2017, CasseGueule revient aux choses simples en 2018 avec «Mannus ou l’Intelligence Accidentelle», un album conceptuel décrivant la réconciliation d’une humanité ravie de son sort avec la conscience, la croissance et la destruction.
La sortie de l’album, imminente, marque l’occasion pour CasseGueule de repartir faire des concerts afin de savoir qui écoute ce genre de choses.

Casse Gueule, interview vidéo : Pas le temps de laver son linge tranquille (mauvaismagazine.com)

1 boîte à rythme + 1 chanteur fou + du synthétiseur à l’infini = Casse Gueule. Mêlant sujets sociaux, identitaires ou purement punk, Casse Gueule surprend. Avec un flow plus rapide que Jay-Z, les frères spirituels d’Eddy Malou essuient plus de critiques que Booba à la seconde. Le moins qu’on puisse dire, c’est que les trois individus n’ont pas leurs langues dans leurs poches et qu’ils ne sont pas en reste d’énergie sur scène. Alors on a tenté de vous retranscrire l’intranscriptible…