line-up

play donkey to get noise

BRUIT NOIR

 

Bruit Noir unwinds texts that know no fear, no self-censorship, no political correctness. They are a mix of roaring poetry and throbbing cold music and they tell all those weird things we all have at the back of our head.
Ex member of Mendelson, Pascal Bouaziz and Jean-Michel Pirés are back with a long-awaited Lp called II/III. Its was released this February and it is rough and burning hot, with cold music and repetitive rhythms. It is a collection of sounds no one gets out off alive and well. Bruit Noir is a shout out of hilarious despair, a kick in the groin.
They came to us for La Ferme Electrique #7 and it was a mythical point in the story of our festival. They left us feeling like we were brothers in arms. After receiving Mendelson and Cactus some years ago, we’re delighted to meet Pascal and Jean-Michel again for our tenth edition. Want a piece of advice? Get ready for Bruit Noir at La Ferme Electrique #10, you might want it again and again and again and again…

Pascal Bouaziz, faire du Bruit Noir ou disparaître (Télérama)

Comme hier avec Mendelson, Pascal Bouaziz, au deuxième volume du duo Bruit Noir, persiste et signe à l’encre de ses humeurs, réflexions, rêveries, dégoûts. Sonorisés par Jean-Michel Pirès, ces textes rageurs et désolés nous défient frontalement. Ami lecteur, sauras-tu y entendre aussi l’amour et la beauté ?
Encore une chronique pour rien ? Ne vous méprenez pas. Je sais que vous êtes quelques-uns…

 

Bruit Noir devrait faire partie du patrimoine mondial de l’Unesco (Noisey)

“Les artistes se prennent pour le centre du monde et considèrent que ceux qui les ignorent sont tous des traîtres. Bien sûr, personne ne va te le dire de cette façon.”
« Attention, hein, pas de noms », lançait Jean-Michel Pirès (musiques) à Pascal Bouaziz (textes) lors de notre première interview de Bruit Noir, en 2015. Le duo affranchi de Mendelson venait de donner un coup de cravache vengeur au rock français. Et comme cette vieille mule refuse encore de bouger, les revoilà avec un nouveau fouet, tressé d’un humour encore plus blessant, d’une poésie encore plus remuante, d’une misanthropie encore moins consolable…

 

Pascal Bouaziz (Bruit Noir): « J’écris pour l’histoire, pour la postérité, pour tout le monde » (Magic)

Au matin du concert de Bruit Noir à Paris (Point-Éphémère), nous publions notre entretien avec le parolier du duo, Pascal Bouaziz, l’homme qui habille d’une vision du monde désespérée les musiques oppressantes de Jean-Michel Pires. Contrairement aux apparences, tout n’est pas perdu.
Avant de défendre II/III, tu as passé beaucoup de temps en Asie mineure. De quel type d’escapade s’agissait-il ?
Cela fait vingt-cinq ans que je lis des livres de voyage dans le métro parisien ; il était temps d’aller voir ailleurs pour de vrai…